plantes et fleurs

Accueil/HomeListe alphabétique / Alphabetical listCategories plantesBoutique/ShopDossiers/FilesContactPage précédente / Previous pagePage suivante / Next page

Les bananiers comestibles



Musa acuminata ssp. banksii
La classification des bananiers est restée assez floue jusqu'à il y a très peu de temps . Linnée a décrit dès 1753 , le Musa paradisiaca et quelques années plus tard le Musa sapientum faisant ainsi la distinction entre les bananes à cuire ( Plantain ) et les bananes qui se consomment crues au dessert . La classification est en fait plus complexe que cela et la séparation entre bananes à cuire et bananes dessert , pas aussi nette que Linnée a bien voulu se l'imaginer puisque en effet certains cultivars peuvent se consommer soit cuit , soit cru . La description des deux espèces sus-citées a été faite à partir d'un nombre limité de sujets et ces sujets étaient de toute évidence des hybrides .

Le bananier est cultivé depuis des temps très reculés et comme souvent dans ces cas là , l'homme a sélectionné des formes , des hybrides qui ont évolués au cours des siècles et qu'il est parfois difficile de rattaché à une espèce ou à une autre .

Musa acuminata Cependant les observations de Dodds (1943) , Cheesman ( 1948 ) et Simmonds et Shepherd ( 1955 ) ont permis de dire que toutes les bananes comestibles étaient issues des deux espèces suivantes : Musa acuminata Colla et Musa balbisiana Colla . Dans le complexe d'hybrides de ces deux espèces , les hybrides sont nommés : Musa x paradisiaca L. ( Avec maintenant le "x" au milieu signalant bien qu'il s'agit d'un hybride ) . Une quinzaine de caractères ( Couleur du pseudo-tronc , nombre et positionnement des ovules , couleur des bractées , etc... ) ont été utilisé pour classer les clones des deux espèces et leurs hybrides ; la lettre A est utilisée pour signaler une ressemblance à Musa acuminata et la lettre B pour Musa balbisiana ; ils peuvent être diploïde , triploïde ou tétraploïde . Pour désigner de manière précise tous les bananiers comestibles , le système suivant est donc utilisé :

Musa x paradisiaca Par exemple :
Musa acuminata AAA 'Cavendish' ( AAA signalant qu'il s'agit d'un hybride triploïde ayant principalement des caractères de M. acuminata )
Ou encore Musa x paradisiaca AAB 'Mysore' (AAB signalant qu'il s'agit encore d'un hybride triploïde ayant essentiellement des caractères de M. acuminata mais un peu de M. balbisiana ) .

On peut donc trouver les combinaisons suivantes : AA , AAA , AB , AAB , ABB , AABB , ABBB , BBB , BB . AA étant le Musa acuminata à l'état naturel et le BB étant le Musa balbisiana comme on le trouve à l'état naturel également . Si les bananiers sauvages sont tous diploïdes , les variétés cultivées sont quelquefois diploïdes, souvent triploïdes et rarement tétraploïdes . Il est intéressant de noter que tous les cultivars donnant des bananes à consommer crues ont une dominante de 'A' ou sont des clones de acuminata . Même dans les régions les plus douces de France , la production de fruits est très aléatoire , il arrive souvent que les fruits se forment mais ne parviennent pas à maturité .
Haut de la page Haut de la page / Top


Tous droits réservés .© www.plantes-ornementales.com